Captain Train passe à l’heure espagnole avec les billets RENFE

par Brice Boulesteix, le 14 juin 2016 | 15 commentaires

map of spain with railway network of RENFE Espagne. Pays limitrophe du nôtre. Monarchie constitutionnelle au régime démocratique parlementaire. Chef lieu de la péninsule ibérique. 46 millions d’habitants en comptant Julio Iglesias et Pénélope Cruz. Destination estivale hautement appréciée par les vacanciers français. Célèbre pour ses villes côtières bordées par les eaux de la mer Méditerranée et pleines de bars à tapas, l’Espagne brille aussi par ses 16 000 kilomètres de voies ferrées, où les trains à grande vitesse les plus pointus d’Europe ferraillent sur les aiguillages des quelque 1900 gares RENFE que compte le Royaume.

Hola RENFE

Nous vous présentons aujourd’hui l’Espagne, car après avoir discuté boutique avec la RENFE — l’équivalent espagnol de la SNCF — nous sommes heureux d’annoncer que tous les billets espagnols sont désormais en vente sur Captain Train. Les cartes de réduction espagnoles (Joven, Dorada, +Renfe) sont aussi de la partie. Si vous en possédez une, vous pouvez donc l’ajouter à votre passager, pour obtenir les meilleurs tarifs sur vos billets RENFE.

Plus de trains

Avec l’arrivée de la RENFE sur Captain Train, vous n’avez plus à jongler entre douze sites différents pour prendre le train d’Hambourg, au nord de l’Allemagne, jusqu’à Malaga, au sud de l’Espagne. Un seul guichet suffit désormais : www.trainline.eu. L’Espagne devient ainsi le quatrième pays européen, après la France, l’Allemagne et l’Italie, dans lequel vous pouvez utiliser Captain Train si l’envie vous prend de sauter dans le premier tortillard qui vous passe sous le nez.

RENFE qui ?

La RENFE, ou Red nacional de los ferrocarriles españoles pour les intimes, est à l’Espagne ce que la SNCF est à la France, c’est-à-dire une compagnie nationale de chemins de fer, créée dans la première moitié du XXème siècle, par la volonté de l’État. Aujourd’hui, la RENFE est coupée en deux. D’un côté, une société gère le réseau (ADIF), c’est-à-dire les rails, les cables électriques, les panneaux de signalisation et tout ce qui permet aux trains de rouler. De l’autre côté, une autre société (RENFE Operadora) gère les trains de voyageurs, c’est-à-dire la plupart des trains que vous pouvez prendre si vous vous baladez en Espagne.

Les trains RENFE

En Espagne, la RENFE fait rouler plusieurs types de trains.

Trains longues distances sur voies à grande vitesse

picture of a spanish AVE RENFE train

Les AVE ont souffert de leur ressemblance avec les canards, surtout au collège. Photo : M. Ortega.

Les trains que vous risquez de croiser si vous voyagez entre deux villes importantes.
  • AVE (Alta Velocidad Español), l’équivalent du TGV. Si les trains espagnols étaient une équipe de football, l’AVE en serait la vedette, le numéro 10. Elitistes, les AVE ne circulent que sur des lignes grandes vitesse, à près de 300 km/h.
  • AV City (Alta Velocidad City), l’équivalent du OUIGO, en moins rose, c’est-à-dire un train grande vitesse sans sièges de première classe. Attention à ne pas confondre l’AV City avec l’AV César, qui circulait à Rome jusqu’en 44 avant J.-C.
  • Alvia, le polyvalent du groupe, capable de rouler sur les lignes à grande vitesse comme sur les lignes classiques, les trains Alvia ressemblent aux AVE, à cette différence près qu’ils desservent davantage de gares.
  • Altaria, taillé pour les longues distances, les trains Altria peuvent atteindre les 200 km/h dans un bon jour.

Trains longues distances sur voies classiques

picture of a spanish euromed train on the seaside

Train EuroMed, au sud de Barcelone. Nous conseillons le côté fenêtre. Photo : M. González.

Les trains que vous pourriez rencontrer si vous vous baladez sur la côte, ou dans l’arrière-pays, entre des villes de tailles moyennes.
  • Euromed, un train qui ressemble beaucoup au TGV, un TGV qui finirait la journée par une balade à la plage, puisque l’EuroMed fait la navette entre Barcelone, Valence et Alicante, le long de la côte méditerranéenne.
  • Talgo, un train à tout faire, dur au mal, proche de nos Intercités.
  • Trenhotel, enfin un train dont le nom donne une vague idée de la fonction. Les Trenhotel sont les trains de nuit espagnols. Ils sont à l’origine de plusieurs vocations chez Captain Train.
  • Intercity, l’équivalent de nos Intercités, jusque dans le nom — même si Interciudades aurait fait plus local.

Trains moyennes distances

Les trains régionaux, qui roulent dans les 17 communautés autonomes espagnoles.
  • Avant, train régional qui circule sur des lignes à grande vitesse, en se donnant des airs de TGV.
  • Regional et Regional Exprés, deux types de trains régionaux, proches de nos Transilien.
  • TRD (Tren Regional Diésel), l’équivalent espagnol de nos chers TER.
  • MD (Media Distancia), sorte de TER ambitieux. On en croise entre Portbou et Barcelone, par exemple.

Prendre le train en Espagne

screenshot of our website now selling RENFE tickets

L’espagnol, dès l’achat de votre billet : notre site a été traduit.

Réserver un billet

Si vous souhaitez prendre le train en Espagne, nous vous conseillons de réserver votre billet en avance, exactement comme vous le feriez en France. Vous aurez de toute façon besoin d’une réservation, c’est-à-dire un siège réservé à votre nom dans le train, pour voyager sur la plupart des grandes lignes espagnoles.

Acheter en avance

Là encore, la RENFE fonctionne comme la SNCF, puisque les billets des trains à grande vitesse (AVE) sont mis en vente 90 jours avant la date du voyage. Pour les autres types de trains, les billets sont généralement mis en vente 62 jours avant la date de départ. Comme toujours, réserver à l’avance s’avère payant : comptez 18 € pour un Barcelone – Alicante si vous anticipez un peu, contre plus de 40 € si vous vous y prenez la veille.

Première et Seconde classe

Quand vous achetez un billet RENFE, vous pouvez choisir de voyager en seconde classe (Turista) ou en première classe (Preferente). Mais si vous voulez faire briller sans vous ruiner, certains trains AVE proposent parfois des places en seconde classe améliorée (Turista Plus), ce qui vous donne alors droit à un siège qui ressemble à ceux qu’on trouve en première classe. Pour vous situer, la classe Turista ressemble à la seconde classe TGV, la classe (Turista Plus) ressemble à la première classe TGV, et la classe (Preferente) ne ressemble à aucune classe française, puisque si elle existait chez nous, elle serait un poil au-dessus de l’actuelle première classe TGV en terme de confort.

Choisir le bon tarif

Les tarifs RENFE ressemblent beaucoup aux tarifs SNCF. Si vous souhaitez annuler ou échanger votre billet RENFE, ce à quoi vous aurez droit dépendra de la flexibilité de votre tarif. Nous vous les présentons, du moins flexible au plus flexible :
  • Tarif Promo : correspond au tarif Prem’s. Si vous souhaitez échanger ou annuler un billet au tarif Promo, vous êtes marron, car ces billets ne peuvent ni être remboursés ni être échangés.
  • Tarif Promo+ : correspond au tarif Loisir. Si vous souhaitez échanger un billet Promo+, vous pouvez le faire avant le départ, moyennant une retenue de 20 %. En cas d’annulation, vous pouvez obtenir un remboursement avant le départ, moyennant une retenue de 30 %.
  • Tarif Flexible : correspond au tarif Pro. Si vous souhaitez échanger un billet au tarif Flexible, vous avez un boulevard car l’échange est gratuit avant le départ du train. Si vous demandez une annulation avant le départ, la RENFE vous remboursera votre billet moyennant une retenue de 5 %.

15 commentaires

Les billets RENFE que vous vendez (au moins sur les relations à réservation obligatoire) sont-ils dématérialisés, on montre son smartphone et hop, ou faut-il passer par un guichet ou une machine pour en retirer un exemplaire papier ?

par Gilles S., le 14 juin 2016 à 16h21. Répondre #

Bonjour Gilles,

Oui, les billets sont dématérialisés. Cependant, la RENFE nous oblige de demander à nos clients d’imprimer le PDF. Oui, ça parait un peu étonnant, mais ce sont leurs conditions…

L’autre possibilité, une fois la réservation faite chez nous, c’est de se diriger vers une borne libre service dans une gare espagnole avec le code de réservation : vous pourrez alors imprimer un billet présentable aux contrôles.

Soyez certain que nous essayerons d’améliorer ça en discutant avec la RENFE.

par Paul, le 14 juin 2016 à 16h32. Répondre #

Eh, avec cet ajout, on peut faire des trajets France – Portugal 🙂

par JonathanMM, le 14 juin 2016 à 23h00. Répondre #

En fait, on voit bien des gares comme Porto Campanha mais quand on cherche Paris – Porto, aucun résultat 🙁

par JonathanMM, le 14 juin 2016 à 23h10. Répondre #

Idem, petite déception : je m’attendais à pouvoir trouver un billet de trains régionaux pour faire un Toulouse – Barcelone via Latour de Carol, et finalement : chou blanc !

par Alexandre, le 15 juin 2016 à 1h21. Répondre #

Pour la correspondance via Latour de Carol, le problème est que la Renfe a décidé de classer le train Latour de Carol – Barcelone non pas parmi les trains régionaux, mais parmi les Cercanías (Rodalies) de l’agglomération de Barcelone. Il s’agit de la ligne R3 du réseau urbain de Barcelona, voir sur ce plan : https://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/4/43/Rodalies_barcelona_2013.svg Du coup, ce n’est pas considéré comme un train mais comme du transport local… Ce n’est pas vendable en ligne, il faut acheter le billet sur le quai comme pour un métro.

Voici comment vous en sortir :
– Achetez le trajet Toulouse – Latour de Carol sur Captain Train
– Pour le Rodalies Latour de Carol – Barcelone, consultez les horaires ici http://www.renfe.com/viajeros/cercanias/barcelona/ (choisissez La Tor de Querol-Enveig) et achetez votre billet sur le quai.

Bon voyage !

par Vincent, le 15 juin 2016 à 14h07. Répondre #

Je comprends votre frustration Jonathan, j’aimerais aussi que l’on propose plus de trains jusqu’au Portugal !

Pour votre cas pour Porto depuis la France, les options en train sont assez limitées, il faut :

– soit passer par Miranda de Ebro (Espagne) puis par Coimbra (Portugal) et enfin Porto. Mais le trajet Coimbra → Porto est uniquement vendu par CP (le transporteur Portugais) que nous ne pouvons pas encore vendre malheureusement.

– soit passer par Vigo (Espagne) à 1h en train de Porto. Cette fois-ci le trajet devient très long car il faut parcourir tout le nord de l’Espagne, 13h de train depuis Irun ou 10h en train de nuit depuis Madrid ou encore 12h en train de nuit depuis Saragosse. Essayez donc une recherche Paris → Vigo chez nous pour vous donner une idée : https://www.captaintrain.com/search/paris/vigo

En bref, le trajet Paris → Porto est très long et notre système ne propose donc pas de bonne correspondance pour faire ce trajet. D’autant plus que nous ne souhaitons pas proposer de correspondance trop courte (par exemple la Renfe demande 60 minutes de correspondance entre deux trains Renfe pour garantir la correspondance en cas de pépins).

En séparant votre trajet vous pourrez surement trouver des trajets jusqu’à Coimbre ou jusqu’à Lisbonne sans problème. Exemple : essayez une recherche Paris → Irun, puis une Irun → Lisbonne ça vous donnera peut-être des idées :).

par Paul Bonaud, le 15 juin 2016 à 11h17. Répondre #

On me dit que si je prends un billet Renfe chez vous et que je dois faire un échange je dois obligatoirement passer par vous et je ne pourrai pas le faire en gare sur place. C’est vrai ?

par Pascal, le 16 juin 2016 à 11h04. Répondre #

Bonjour Pascal,

En effet, tous les billets vendus par des agences de voyages agréés par la Renfe n’ont pas d’autres choix que de faire les échanges elles-même.

Comme vous le dîtes c’est un peu dommage, mais nous n’avons pas le choix. Vous devez donc nous écrire à https://www.captaintrain.com/support dès que vous avez besoin d’un échange sur un billet Renfe.

par Paul Bonaud, le 25 juin 2016 à 10h24. Répondre #

Excellente nouvelle, bravo !

par Pascal B, le 24 juin 2016 à 11h18. Répondre #

Est il prevu d’ajouter les tarifs aller-retour ?

Ca ne semble pas etre le cas pour le moment, pour un aller-retour on trouve des billets moins cher sur renfe.com.

par Nicolas, le 12 juillet 2016 à 22h03. Répondre #

Bonjour Nicolas, en théorie, nous proposons déjà les tarifs aller-retour. Donc ou bien vous êtes tombé sur un bug, et j’en suis désolé, ou bien vous vous attendiez à ce que nous affichions les tarifs aller-retour dès la sélection de votre billet aller, et dans ce cas, je vous conseille de poursuivre votre réservation jusqu’au choix de votre billet retour, pour voir que les tarifs aller-retour sont bien pris en compte. En tout cas, sur un aller-retour Madrid – Barcelone par exemple, le tarif aller-retour semble bien être disponible chez nous.

par Brice Boulesteix, le 13 juillet 2016 à 10h58. Répondre #

Et quid des correspondances ?
J’ai acheté un billet Valence/Carcassonne via Barcelone sur voyages-sncf.com. Mon train Valence/Barcelone était en retard, j’ai donc raté le deuxième train, et j’ai appris à l’occasion que les correspondances n’étaient pas garanties entre Renfe et SNCF.
Aurais-je eu le même problème sur Captain train ?

par Simon, le 18 août 2016 à 17h18. Répondre #

La Renfe garantit les correspondances entre trains Renfe en cas de billets séparés mais uniquement si il y a au moins 1 h de correspondance entre les deux trains. Or le train entre Barcelone et Carcassonne est un train en coopération Renfe-SNCF, qui peut donc être assimilé à un train Renfe, et Captain Train s’assure que cette règle d’une heure est bien respectée à Barcelone (contrairement à voyages-sncf.com).

Sans que ce ne soit à 100 % garanti, en achetant votre billet sur Captain Train, ça devrait donc être bon. Si jamais vous ratez votre correspondance, vous avez un billet Renfe et un billet Renfe-SNCF, une heure de correspondance minimum, les agents Renfe devraient donc vous laisser monter à bord du train suivant sans surcoût. Cela dépend tout de même de l’interprétation de la règle par les agents Renfe. Si jamais il refusent d’assurer la correspondance, n’hésitez pas à vous adresser à notre service client qui vous aidera dans une réclamation face aux compagnies ferroviaires.

par Vincent, le 22 août 2016 à 12h36. Répondre #

Merci pour cet effort de pédagogie, on apprend plein de choses en lisant vos news c’est très bien joué bravo.

par Yoann, le 30 octobre 2016 à 19h36. Répondre #

Ajoutez votre commentaire

Requis

Requis (caché)

Facebook

Twitter