TGVmax, trois mois après

par Pierre Bedouelle, le 25 avril 2017 | 10 commentaires

Le 25 janvier, la SNCF lançait TGVmax, un abonnement permettant aux voyageurs de 16 à 27 ans de voyager quasiment librement à travers la France pour 79 euros par mois. Trois mois après ce lancement en fanfare, jetons un premier coup d’œil dans le rétro.

L’illimité est-il sans limites ? Vous avez trois heures.

Mettons les pieds dans le plat dès maintenant : TGVmax n’est pas un abonnement forfait France entière permettant de voyager de manière complètement illimitée sur l’ensemble du réseau SNCF. Histoire de bien être sur la même longueur d’onde, le véritable pass illimité (donc l’abonnement forfait) coûte la bagatelle de 890 euros par mois tout en ajoutant ensuite 1,50 euro par réservation. L’abonnement TGVmax, lui, permet de voyager sur un grand nombre de trains éligibles circulant hors période de forte affluence. En clair : plus les trains sont chargés, moins les places destinées aux porteurs de l’abonnement TGVmax sont nombreuses.

GIF représentant des voyageurs sur le toit d'un train complet.

Ceci est une période de forte affluence.

Oui, nous avons vu passer quelques messages et tweets de clients fort marris de ne pas trouver leur bonheur parmi les résultats d’une recherche lancée avec leur abonnement : un Paris – Lyon un vendredi soir serait aussi rare qu’un café à un euro au wagon bar. Ceci dit, les trains éligibles sont là et bien là hors des périodes les plus chargées. Aucun souci, par exemple, pour voyager entre Paris et Marseille un jeudi matin.

Pour dire les choses franchement, si vous êtes un étudiant à l’emploi du temps un peu flexible, salarié d’une entreprise pas du tout refroidie à l’idée de vous voir télé-travailler (si ça vous tente, sachez qu’on recrute de notre côté) ou si vous avez simplement décidé de prendre trois-quatre mois pour faire un tour de France de toutes les lignes à grande vitesse, vous ne devriez pas rencontrer de problème pour voyager à coup de billets à 0 euro.

Parfois, la ruse doit être de mise, notamment sur les axes les plus demandés. Pour faire Paris – Marseille, il peut être judicieux de partir vers Valence ou Avignon, d’y passer quelques heures et de prendre un autre TGV pour finir le parcours vers le sud. D’un seul tenant, les disponibilités peuvent être moins importantes.

TGVmax, le candidat du pouvoir d’achat ?

L’abonnement TGVmax, c’est – en théorie – le pendant ferroviaire d’Edouard Leclerc : « vous savez que vous voyagez moins cher ». Ici, chez Trainline, nous sommes une bonne petite dizaine à être titulaires du précieux sésame. En compilant quelques données, on a voulu en avoir le cœur net : l’abonnement TGVmax est-il oui ou non une bonne affaire pour notre livret A ?

Résultat, « c’est oui » : l’abonnement TGVmax a fait chuter notre budget train d’une bonne moitié (dans le pire des cas). Passons sous silence le fait que nous voyageons désormais beaucoup plus et comparons ce qui est comparable : l’argent. Dans le cas de l’auteur de ce joyeux article, le budget consacré au train est passé de 278,9 euros par mois, en moyenne, à 122,2 euros depuis sa souscription à l’abonnement TGVmax, le tout en voyageant beaucoup plus. On compte là-dedans l’abonnement, les quelques billets de TER et d’Intercités sans réservation obligatoire ainsi que les TGV qui n’étaient pas éligibles à l’abonnement ou malheureusement complets.

Évolution du budget consacré aux billets SNCF avant et après l’abonnement à TGVmax.
En février, l’abonnement TGVmax était offert.

Ces chiffres correspondent aux voyages de l’auteur de l’article.

Cinq conseils pour que vos voyages se passent bien

1. La libération des réservations inutiles

TGVmax, c’est un petit peu comme le fameux restaurant chinois, perdu en face d’un Carglass-répare-Carglass-remplace au fin-fond d’une zone industrielle. Le buffet est illimité, et vous ne payez que si vous ne terminez pas votre assiette. Avec TGVmax, c’est globalement la même histoire, le riz parfumé à la vapeur en moins. Votre billet Paris – Nice était parfait en tout point mais vous sentez que vous allez louper ce train ? Annulez, diantre. Si vous n’y touchez pas, vous aurez beau nous envoyer le plus bel e-mail du monde, vous ne pourrez plus réserver au départ de Paris jusqu’au lendemain matin. Il vous restera la possibilité de dormir dans le Hall 2 de la Gare de Lyon, entre un baby-foot et une balayeuse, bercé par la douce voix de Simone. Tentant, ceci dit.

Un homme est assis sur un quai et regarde passer un train.

Vous, abonné TGVmax, après avoir loupé votre train.

2. Ne pas bouder le plaisir de la réservation

Être titulaire d’un abonnement TGVmax ne donne absolument pas le droit de voyager sans billet. Certains ont parfois pris l’habitude de voyager sans réservation ou avec un billet précédemment annulé. Pour la SNCF, voyager avec un billet annulé revient exactement au même que de voyager sans billet. C’est une fraude ca-rac-té-ri-sée (à prononcer avec un accent qui chante le soleil). Résultat des courses : une amende salée, en tout cas beaucoup plus chère qu’un billet à zéro euro. Il ne servira ensuite à rien d’aller offrir du poirat au guichetier d’Argenton-sur-Creuse : il faudra payer l’amende en question pour éviter les foudres du Trésor Public (et Dieu sait qu’il foudroie fort).

3. Mesdames Messieurs, papiers s’il vous plaît.

Un GIF d'un train qui défile

Vous, accoudé à la fenêtre de la voiture 14, juste avant le contrôle.

Jusqu’ici tout allait bien, vous voyagiez entre Clermont-Ferrand et Moulins-sur-Allier. Votre Intercités venait de quitter la gare de Vichy, vous regardiez les prés fraîchement labourés et les cages à maïs défiler par la fenêtre de la voiture 14. Et là, surgit Jérôme, le contrôleur (on dit Agent de Service Commercial Train, dans le jargon). Vous lui présentez le fameux code-barre et voilà que Jérôme vous demande vos papiers. Carabistouille. Vous n’avez que votre carte T2C en poche et Jérôme n’en veut pas. Hop, vous voilà propulsé vers la case régularisation à bord.

4. De l’importance de la fidélité dans une relation ferroviaire

Certains de nos clients persistent à naviguer entre Trainline et le site de notre cher concurrent. Le souci, c’est qu’on s’y perd vite : vous êtes plusieurs dizaines à avoir égaré vos réservations dans les méandres d’Internet. La meilleure solution reste donc de tout réserver au même endroit. À vous de choisir, nous restons follement neutres sur la question.

5. TGVmaximaliser le confort

La première classe fait envie : une place isolée, la fameuse prise électrique et la petite lampe à l’abat-jour de plastique font rêver jusqu’aux plus snobs d’entre nous. Pourtant, il faudra vous y faire, l’abonnement TGVmax ne vous permet de bénéficier (que) de places en seconde classe. C’est comme ça et pas autrement. Ne tentez pas d’énerver à nouveau Jérôme, notre ASCT.

De l’Océan Atlantique aux Arènes de Nîmes

Le dernier né des abonnements SNCF permet de naviguer entre quelques destinations assez sympathiques. Les trains de nuit, notamment, sont compris dans les trains éligibles aux porteurs de l’abonnement TGVmax. Vous pouvez par exemple grimper dans un Intercités un mercredi soir à Paris Austerlitz, vous endormir dans votre duvet posé sur une couchette et vous réveiller le jeudi matin à Saint-Jean-de-Luz (j’ai calculé pour vous, la gare est à 260 mètres de la mer).

Comme son nom ne l’indique pas, l’abonnement TGVmax permet d’emprunter les Intercités à réservation obligatoire. Vous pouvez par exemple voyager à bord d’un Clermont-Ferrand – Paris, d’un Paris – Limoges ou d’un Bordeaux – Marseille. Il est ainsi complètement possible de commencer à courir à deux pas des arènes de Nîmes et de finir son jogging sur le Vieux Port, à Marseille, le tout sans être excessivement essoufflé.

Un GIF présentant le Vieux-Port de Marseille

L’arrivée de votre jogging à Marseille après être parti de Nîmes quelques heures plus tôt.

Vous pouvez aussi tout à fait aller jusqu’à Briançon, marcher quelques mètres le long de la départementale 136, traverser la Durance et tourner à gauche Rue du Moulin. Faites une centaine de mètres, jusqu’à la route de Gap et empruntez l’Avenue de Provence. Vous apercevrez sur votre droite le télécabine qui vous embarquera jusqu’au beau milieu du Parc National des Écrins, sac sur le dos.

Si vous avez des envies de voyages au pied levé, de petits déjeuners à Saint-Jean-de-Luz et de randonnées dans les Écrins précédées d’une petite escapade en télécabine, l’abonnement TGVmax est toujours disponible sur Trainline.


10 commentaires

En possession de cet abonnement depuis 3 mois j’en suis plutôt satisfait, les Intercités Nice-Bordeaux sont très disponibles y compris les WE 🙂
En revanche pour ma part j’apprécierai réellement pouvoir tout réserver sur Trainline malheureusement il m’est arrivé de devoir le faire chez votre concurrent qui affichait des places disponibles et pas vous … ce qui est fort dommage (sur un Niort-Paris par exemple le 23 mars …)

par Arthur, le 26 avril 2017 à 10h56. Répondre #

Bonjour Arthur, il est assez étrange que des places se soient révélées être disponibles sur voyages-sncf.com et pas chez nous : nous sommes connectés au même système de réservation. Si vous constatez un tel souci une nouvelle fois, n’hésitez surtout pas à prendre une capture d’écran des deux résultats et à nous envoyer le tout illico à guichet[@]trainline.eu : nous regardons ça de très près. Belle journée, Pierre.

par Pierre Bedouelle, le 26 avril 2017 à 13h11. Répondre #

J’ai souvent eut le même problème qu’Arthur !

par Mayeul, le 28 avril 2017 à 11h44. Répondre #

Bonjour Mayeul, de la même façon, n’hésitez pas à nous contacter dès que vous constatez un souci de ce type. Il m’est complètement impossible de voir ce qui cloche plusieurs jours ou semaines après le problème. Nous sommes facilement joignables par ici : https://www.trainline.eu/support Belle journée !

par Pierre Bedouelle, le 29 avril 2017 à 14h40. Répondre #

Abonné de la première heure aussi 😉, pour le moment je suis très satisfait de l’abonnement j’ai fait des économies monstrueuse avec, j’arrive toujours à avoir une place qui me convient sur mes trajets Strasbourg-Paris et depuis sa sortie j’utilise exclusivement trainline un pur bonheur avec l’abonnement.

par Lionel, le 27 avril 2017 à 19h47. Répondre #

Tout est donc parfaitement parfait, Lionel.

par Pierre Bedouelle, le 29 avril 2017 à 14h40. Répondre #

Quelques places de TGV Max le dimanche 28 mai 2017 Brest – Paris aurait été appréciable !!!! Meme pas une place sur toute la journée.., Voir des places à 151 euros est inadmissible !!! Rétabilité au détriment des gens qui ne peuvent se permettre d’acheter à de tels tarifs 😞 Dois je vous rappeler qu’au lancement du service, une responsable de la communication avait laissée entendre devant les médias que la SNCF assurerait quelques places même en période de très forte influence. Dois je vous rappeler que je vous garanti un revenu de 960 € par an via mon abonnement ? Et sans compter les 1400 € que j’ai déboursé depuis septembre 2016…

par Franck, le 2 mai 2017 à 20h38. Répondre #

Bonsoir Franck, je suis franchement navré que vous ne trouviez pas les places recherchées. Malheureusement, Trainline n’a pas la main sur le plan de transport qui détaille les trains éligibles et les places disponibles. Si vous souhaitez en discuter, je vous invite à contacter le service TGVmax (de la SNCF) qui pourra vous en dire un petit peu plus : https://aide.trainline.fr/article/584-tgvmax#contact Belle soirée malgré tout, Pierre.

par Pierre Bedouelle, le 2 mai 2017 à 20h40. Répondre #

Bonsoir,

Est-ce que quelqu’un qui a un abonnement TGVMAX peut vérifier « la réelle » disponibilité des billets suivants svp, avant que je ne m’inscrive pour rien :

Lille Montpellier (vendredi 12 mai matin)
Montpellier Lille (dimanche 14 mai matin)

Je remercie d’avance la personne qui prendra le temps de vérifier cela pour moi. Il faut dire que certains commentaires m’ont refroidi.

par Ez-Zahra, le 9 mai 2017 à 19h07. Répondre #

Bonsoir, il reste de la place très tôt le matin, dans le train qui quitte Lille vendredi à 5 h 37. Dans l’autre sens, dimanche, il reste de la place pour votre retour à 6 h 56 et à 8 h 56. Les autres trains sont déjà complets. Attention, les places peuvent partir vite. Je vous conseille donc de ne vous abonner que si vous comptez utiliser votre abonnement pour de nombreux autres trajets. Belle soirée.

par Pierre Bedouelle, le 9 mai 2017 à 20h57. Répondre #

Ajoutez votre commentaire

Requis

Requis (caché)

Facebook

Twitter