Voyager en Italie : Turin et Milan comme un italien

par Margaux Souvignet, le 22 mars 2018 | Ajoutez votre commentaire

travelinitaly

Nous avons demandé aux plus italiens de nos collègues de nous donner leurs trucs et astuces pour voyager en Italie. Costanza, Luca et Andrea vous ont concocté un itinéraire aux petits oignons avec des lieux insolites ou qui valent le détour dans deux grandes villes du Nord de l’Italie, Turin et Milan. Autrement dit, comment vivre la Dolce Vita, la vraie, à bord des trains transalpins.

Comment se rendre en Italie depuis la France

Vous pouvez rejoindre Turin ou Milan en train facilement depuis la France. De jour, les TGV France – Italie relient Paris, Lyon ou Chambéry à Turin et Milan en quelques heures seulement. Il existe également des trains Thello qui font Marseille – Milan de jour.

Vous pouvez également opter pour un voyage nocturne à bord du Thello qui relie Paris à Venise, en passant par Dijon, Milan, Vérone ou Padoue. Moins cher qu’une nuit à l’hôtel, le train de nuit ajoute un petit goût d’aventure à votre voyage, en vous faisant gagner du temps et de l’argent.

Enfin, si vous avez un petit budget mais plus de temps, vous pouvez opter pour un voyage en bus. Des bus longue-distance relient Lyon à Turin sans correspondance, pour un trajet variant de quatre à cinq heures, pour un prix défiant toute concurrence.

Benvenuti a Torino !

Première capitale du Royaume d’Italie jusqu’en 1865, Turin est souvent connue comme une ville industrielle, mais elle s’avère être une destination redoutablement efficace pour un week-end : elle est d’ailleurs particulièrement bien desservie depuis la France, avec plusieurs TGV par jour au départ de Paris ou Lyon qui arrivent à la gare Porta Susa, ainsi que de nombreux bus.

Vous êtes sur la bonne voie

Vous êtes sur la bonne voie

La Mole Antonelliana renferme plusieurs attractions à ne pas manquer : en plus du musée du cinéma où vous pouvez admirer plusieurs décors, costumes et accessoires emblématiques, elle est dotée d’un ascenseur de verre vertigineux au beau milieu de sa coupole, qui permet d’accéder à une très belle vue panoramique de Turin.

Un peu plus loin, à l’angle du Corso San Maurizio et de la via Giulia Di Barolo, vous pouvez trouver l’immeuble le plus étroit d’Italie, petit frère européen du très célèbre Flat Iron Building new-yorkais. Ce petit immeuble aux chaudes couleurs ne mesure que 70 centimètres à son point le plus étroit. Construit en 1840 à la demande du marquis de Barolo, il a été agrandi (en hauteur !) par Alessandro Antonelli, l’architecte qui donna son nom à… la Mole Antonelliana.

Enfin, nous vous conseillons de vous perdre dans les nombreux cafés, restaurants et marchés de la ville, où vous pourrez goûter aux spécialités du cru. Turin a été une ville pionnière pour le chocolat, nous ne pouvons donc que vous recommander de goûter un fameux chocolat crémeux dont les italiens ont le secret. Par ailleurs, si vous continuez votre périple à bord d’un train régional, les billets Ordinaria sont valables 4 heures. Ce qui vous laisse largement le temps de reprendre une tasse pour la route.

Bon vent à Milan

Si la capitale économique de l’Italie est avant tout connue pour sa cathédrale mais également ses boutiques de luxe, elle recèle de quartiers moins connus qui valent pourtant le détour. Que vous arriviez en train depuis la France ou Turin qui n’est qu’à 45 minutes de trajet, la capitale Lombarde offre de chouettes visites en perspective.

Entre la gare Porta Garibaldi (si vous arrivez de France) et la gare Centrale (si vous arrivez de Turin ou Rome entre autres), vous trouverez le quartier d’Isola. Comme son nom l’indique, ce quartier semble une île isolée du reste de la ville, plutôt cossue, avec pléthore de lieux culturels, bars et restaurants atypiques et cosmopolites.

Si les Navigli de Milan, ces canaux animés au Sud de la ville, ne sont plus à présenter, il existe également un autre canal, le Naviglio Martesana, aussi appelé Naviglio Piccolo, beaucoup moins fréquenté et tout aussi agréable. Accessible en quelques minutes de la Gare Centrale, il relie Milan à la rivière Adda, à 38 kilomètres de là, et est bordé d’une piste cyclable ma foi fort agréable pour une balade à bicyclette.

Un canal pas banal

Un canal pas banal

Enfin, si vous voulez prendre de la hauteur, le 39e étage du Palazzo Lombardia est ouvert gratuitement le dimanche, et offre une vue imprenable sur la ville. On vous le donne en mille : vous ne pourrez plus résister à Milan après ça.

Que vous rentriez en train vers la France ou que vous continuiez votre périple italien, notez que dans les grandes gares (Milan, Rome, Florence, etc.), le contrôle des billets pour les trains à grande vitesse se fait par des agents à quai. N’hésitez pas à venir en avance à la gare, ou vous risqueriez de manquer votre train. Andiamo !


Aucun commentaire Ajoutez votre commentaire

Requis

Requis (caché)

Facebook

Twitter