Voyager en bus : quels sont les bonus ?

par Margaux Souvignet, le 5 avril 2018 | 2 commentaires

bus_french_600x300

Comme notre nom ne l’indique absolument pas, nous vendons des billets de bus depuis nos tendres débuts, ou presque. Malgré notre amour inconditionnel pour le train, qui se retrouve jusqu’au début de notre patronyme, nous avons rapidement fait le choix de proposer également des trajets en bus longue distance, en France et à l’international : vous pouvez donc réservez chez nous votre billet OUIBUS, Flixbus, Eurolines, Isilines ou encore ALSA entre autres. La raison est plutôt simple : vous laisser le choix de votre moyen de transport pour un même trajet, selon vos moyens, qu’ils soient financiers ou temporels. Aussi, parmi nos 159 transporteurs partenaires, nous proposons aujourd’hui les billets de 57 transporteurs de bus à travers l’Europe. Largement de quoi vous faire un tour d’horizon des avantages à opter pour la route.

Pourquoi voyager en bus ?

À ne pas confondre avec les bus urbains, où il vous suffit d’appuyer sur un bouton rouge pour demander un arrêt et descendre, et où vous avez de grandes chances d’être debout aux heures de pointe, les bus longue distance sont mieux connus dans le langage courant sous le nom d’autocar. Ils évoquent de folles virées en classe verte, une douce rengaine et un goût de sandwich jambon–beurre tartiné avec amour par maman (ou papa). Chacun son siège, de lourds rideaux aux fenêtres pour une ambiance plus tamisée en cas de trajet nocturne, et des ceintures de sécurité… Bienvenue à bord d’un bus longue distance !

Ce serait cependant mentir d’affirmer qu’ils n’ont pas pris une ride : avec la libéralisation de ce marché en 2015, les bus longue distance ont été forcés de se moderniser et proposent aujourd’hui un confort équivalent à celui du train. Wifi à bord, sièges larges et inclinables… Pour le prix des billets, voyager en bus est donc plutôt confortable.

Car oui, l’argument le plus largement rencontré est bien entendu celui du prix. Un billet de bus se vend souvent bien moins cher qu’un billet de train, notamment sur des lignes très empruntées, même à la dernière minute. Ainsi, un Paris – Lyon est en vente à partir de 14,90 € avec Flixbus et on déniche des Paris – Lille en OUIBUS à partir de 7 €. On vous le disait : imbattable.

Mettre le turbus

Il est temps de tordre le cou aux idées reçues : trains et bus ne sont pas toujours en concurrence frontale. Les deux destriers proposent un service différent sur de longues destinations, autant sur les prix que durée du trajet ou les prestations à bord. Quand le bus est la plupart du temps moins cher, le train est quant à lui résolument plus rapide dans la majeure partie des cas.

Sur plusieurs trajets, le bus s’avère cependant plus rapide que le train. Comment ? C’est particulièrement vrai dans les régions où le réseau ferroviaire n’est pas très dense. En France, pour des distances courtes entre deux villes d’une même région, mais non reliées par un TER direct par exemple. Prendre le bus peut faire gagner jusqu’à deux heures de trajet dans certains cas, ce qui est non négligeable.

Nous vous avons dressé une petite liste, non-exhaustive, de trajets desservis par des bus direct où vous gagnerez du temps si vous prenez un bus :

On peut citer également un Bordeaux – Nantes, où vous gagnerez 45 minutes en bus sans correspondance comparé à l’Intercités. Cependant, si vous combinez deux TGV, le train devient à nouveau plus rapide, mais pour un prix plus élevé.

Enfin, sur certaines autres destinations, le temps de trajet en train et en bus sont identiques. C’est par exemple le cas pour un Nantes – La Rochelle. Le trajet en bus vous fait cependant gagner 3 euros, ce qui est intéressant si vous faites le trajet régulièrement.

likeabus

Sortir des voies ferrées battues

Finalement, bus et train sont avant tout compatibles et fonctionnent particulièrement bien en combinaison vers certaines destinations. C’est d’ailleurs là notre force : vous proposer des combinaisons idéales entre train et bus afin de toujours vous emmener à bon port.
Les bus couvrent parfois des destinations qui n’ont pas de gare ferroviaire, comme dans le cas des lignes saisonnières OUIBUS qui desservent l’hiver un grand nombre de stations de ski depuis les grandes gares de la région Rhône-Alpes où arrivent les TGV, et vous emmènent sur les plages de France et d’Europe l’été.

Italian Village of Vieste, Southern Italy

Au bus du monde au parc national du Gargano.

Ils sont également un excellent complément aux trains nationaux et régionaux dans des régions pittoresques qui ne peuvent parfois pas proposer une couverture ferroviaire suffisante. Si vous voyagez dans le sud de l’Italie ou la campagne espagnole, les multiples compagnies de bus longue distance dans ces deux pays sont vos meilleures alliées pour aller découvrir les charmes bucoliques et authentiques des régions délaissées par le rail.


2 commentaires

S’il y a seulement des places assises alors cela s’appelle un autocar.

par Clément, le 28 avril 2018 à 9h54. Répondre #

Tout à fait. Nous avons choisi le terme bus pour toute notre offre car nous vendons également des navettes aéroport qui ne sont pas des autocars.

par Margaux Souvignet, le 2 mai 2018 à 18h04. Répondre #

Ajoutez votre commentaire

Requis

Requis (caché)

Facebook

Twitter