Et si nous allions à Lyon ?

par Soline Avrillas, le 25 octobre 2018 | 2 commentaires

Il ne s’agirait pas d’hiberner durant toute la période froide ; au contraire, profitez de cette fin d’année et des week-ends d’hiver pour partir visiter les grandes villes de France.

Vous ne connaissez pas encore celle qu’on appelait Lugdunum dans l’Antiquité ?

Prévoyez dès maintenant votre prochain séjour. Entre novembre et janvier, vous trouverez une pléthore de choses à faire à Lyon. Voici pour vous une fine sélection de recommandations, adaptées à la saison.

1/ L’incontournable fête des Lumières

© Copyright Olivier Doucet

Ça brille de mille feux ! © Copyright Olivier Doucet

La Fête des Lumières est le rendez-vous immanquable à Lyon. Cette année, toute la ville s’illuminera du 6 au 9 décembre et près de 4 millions de visiteurs sont attendus, ce qui en fait à présent l’une des manifestations les plus fréquentées du monde !

À l’origine, le but était de rendre hommage à la Vierge Marie, vénérée depuis le Moyen-Âge et censée avoir protégé Lyon d’une épidémie de peste en 1643. Depuis 1852, la célébration a toujours lieu début décembre et c’est en 1989 qu’elle est devenue un véritable évènement artistique.

Si les Lyonnais déposent toujours spontanément des lumignons et autres lampions sur les rebords de leurs fenêtres, des installations resplendissantes prennent également place dans la cité. Les monuments, les façades des bâtiments s’embrasent pour quelques nuits et c’est entièrement gratuit.

Si vous le pouvez, allez-y avant le week-end pour éviter le trop grand bain de foule et prévoyez de bonnes chaussures pour pouvoir arpenter la ville sans vous retrouver avec des ampoules aux pieds.

Nous espérons vous avoir éclairé sur le sujet. Visitez le site officiel pour en savoir plus.

2/ Sorties au musée

Rencontre avec le génie Léonard de Vinci de-vinci

L’ancienne capitale des Gaules accueille la plus grande exposition jamais consacrée à Léonard de Vinci et à ses objets incroyables. Si les œuvres de l’artiste-peintre nous sont familières (la Joconde, la Cène comptent parmi les modestes toiles à son nom), l’on connait moins le maître italien en tant que savant et architecte.

Ça tombe bien, près de 200 pièces attribuées à Léonard de Vinci sont exposées en ce moment à La Sucrière, qui comme son nom ne l’indique pas, est un lieu d’art et d’évènements situé au centre du quartier Lyon Confluence. Il a fallu près de quatre ans aux 22 organisateurs pour construire les machines de l’inventeur suivant ses plans. Certains instruments ont été reproduits à taille réelle, d’autres sous forme de maquettes. Des dessins techniques d’origine et des croquis sont également présentés.

Après Venise et Istanbul, Lyon est la troisième ville à héberger les fabuleux engins du plus grand ingénieur de la Renaissance. Vous avez jusqu’au 13 janvier 2019 pour vous mettre dans la peau du génie ; l’exposition pliera ensuite bagage pour rejoindre Barcelone.

Les informations, les horaires et tarifs sont disponibles sur ce site.

La vie mode d’emploi

© Copyright MUTG / Ed. Rossignol / J. Séjourné

© Copyright MUTG / Ed. Rossignol / J. Séjourné

Vous êtes plutôt intéressé par nos modes de vie modernes, l’urbanisme ? Découvrez l’exposition La vie mode d’emploi au Musée Urbain Tony Garnier. Elle retrace l’histoire des mobilités humaines au XXème siècle et laisse voir les façons contemporaines de vivre, d’occuper l’habitat de manière générale, les logements populaires en particulier. Vous pourrez vous immerger dans des reconstitutions d’intérieurs d’appartements et vous interroger sur la notion de vivre-ensemble.

Tout ce qu’il y a à savoir se trouve ici.

3/ Lyon : capitale de la gastronomie

© Copyright Fryke27 [CC BY-SA 3.0 (https://creativecommons.org/licenses/by-sa/3.0)], de Wikimedia Commons

© Copyright Fryke27

Les bouchons lyonnais

Il serait dommage de visiter Lyon et de ne pas en profiter pour aiguiser votre palais. Les bouchons sont des établissements typiquement lyonnais, servant des mets traditionnels tels que des quenelles, de la tarte à la praline ou encore de la cervelle de canut (un plat végétarien, contre toute attente). Reconnaissables à leurs nappes à carreaux notoires, l’ambiance y est chaleureuse et authentique.

À vos papilles !

Les Halles de Lyon-Paul Bocuse

Autre institution de renom dans la région, les Halles de Lyon-Paul Bocuse regroupent 48 commerçants et restaurateurs sur 3 niveaux et 13 500 m2. Le Chef multi étoilé Paul Bocuse a accepté de donner son nom à ce fameux marché couvert du 3ème arrondissement, où vous pourrez vous sustenter et trouver des produits de qualité. Saucissons, fromages, fruits de mer et macarons s’offrent en spectacle et font saliver les grands et les petits.

4/ Balades en ville

Lyon compte de nombreux espaces verts et les occasions de flâner, de se promener sont loin de manquer. Nous avons rassemblé ici trois idées pour vous inciter à vous dégourdir les pattes dans le centre, tout en faisant plaisir à vos mirettes.

Les serres du Parc de la Tête d’or

© Copyright Thomas Bresson

© Copyright Thomas Bresson

Le magnifique parc de la Tête d’or est le plus grand parc urbain de France. Vous y trouverez des centaines de sentiers et animations en plein cœur de Lyon. Pour vous mettre au vert cet hiver tout en restant bien au chaud, choisissez les 6 500 m2 de serres du jardin botanique. Avec quelque 16 000 espèces végétales différentes, c’est l’un des plus fournis d’Europe.

Informations, horaires et tarifs : c’est par .

La passerelle des quatre vents

© Copyright Yann Caradec

© Copyright Yann Caradec

Sur la colline de Fourvière, dans le Parc des Hauteurs, cette passerelle de 600 mètres de long offre une vue imprenable sur la Saône, la colline de la Croix-Rousse et les monts du Lyonnais. À savoir : en foulant le sol de cet édifice suspendu, vous marcherez en fait sur une ancienne voie ferrée, construite en 1900 et utilisée pour acheminer les corbillards jusqu’au cimetière de Loyasse. Décidément, tous les chemins mènent au train.

Plus d’informations par ici.

Les traboules du Vieux Lyon

© Copyright Guillaume Baviere

© Copyright Guillaume Baviere

Lyon est connue pour ses traboules. Mais que recouvre ce mot étrange ? Il ne s’agit ni du nom donné aux professionnels locaux de la pétanque, ni d’une tenue folklorique. Les traboules sont des passages couverts étroits et réservés aux piétons. Elles relient différentes maisons entre elles. Au départ faites pour rejoindre rapidement la Saône et assurer le ravitaillement en eau, les traboules ont ensuite marqué l’histoire lors de la révolte des canuts et pendant la seconde guerre mondiale. Elles auraient en effet servi d’abri et d’échappatoire aux résistants lyonnais.

Parmi les 300 traboules recensées à Lyon, certaines sont bien ouvertes au public. Ce sont de véritables trésors d’architecture qui méritent le coup d’œil.

Vous trouverez plus d’informations et quelques adresses sur le site de la ville de Lyon.

5/ Excursion sur l’île Barbe

Un île loin d'être barbante !

Un île loin d’être barbante, en somme.

Enfourchez votre bicyclette, un vélo’v ou enfilez simplement vos baskets pour suivre les quais de Saône, sortir un peu de la ville et partir à l’assaut de l’île Barbe. Cet écrin de verdure aux allures médiévales flotte sur la rivière, à 6 km au nord de Lyon.

Une partie de l’île est habitée et accessible aux riverains uniquement. Les aventuriers en quête de romantisme peuvent cela dit se promener dans le hameau, découvrir l’église romane Notre-Dame, les impasses et ruelles mystérieuses ainsi qu’un belvédère assez étonnant, réalisé par l’artiste Jean-Michel Othoniel.

En savoir plus

Vous avez maintenant de quoi faire une fois sur place. Ne traînez plus, réservez dès maintenant vos billets.


2 commentaires

Merci Soline pour ces bonnes adresses ! 😉

par Cédric, le 6 novembre 2018 à 22h10. Répondre #

Bon par contre pour la passerelle des quatre vents les arbres ont poussé et cachent désormais la vue imprenable !

par Cédric, le 6 novembre 2018 à 23h38. Répondre #

Ajoutez votre commentaire

Requis

Requis (caché)

Facebook

Twitter