Vers l’Italie : trois villes en quatre jours

par Soline Avrillas, le 17 décembre 2018 | Ajoutez votre commentaire

L’Italie vous attire, mais vous ne savez pas par où commencer ? Vous souhaitez « voir du pays », mais vous avez moins d’une semaine et vous ne voulez pas courir dans tous les sens ?

Pour que votre circuit ne ressemble pas à un spaghetti entortillé au fond d’un bol, nous vous proposons ici un itinéraire de choix : découvrez Venise, Florence et Rome en quatre jours seulement, et en passant facilement d’une ville à l’autre en train.

Comme le programme est ambitieux et que la liste des incontournables pour ces joyaux de la Botte est aussi garnie qu’une pizza quatre saisons, nous vous conseillons de profiter des trajets pour vous reposer. Pour réellement expérimenter la dolce vita, opter pour tout le confort disponible à bord des trains à grande vitesse Italo, semble être la meilleure solution.

Jour 1/ Venise

Le Grand Canal de Venise

Le Grand Canal de Venise

Les charmes de la ville du spritz (vous savez, ce cocktail orange particulièrement amer que tout le monde fait semblant d’aimer l’été) ne sont plus à prouver. En deux jours, que vous soyez entre amis, en famille ou à deux, vous aurez le temps de tomber amoureux de la cité des tourtereaux.

Venise est traversée de canaux, ce qui lui donne ses allures uniques et si romantiques. Pour faire un petit tour en gondole sans vous ruiner, empruntez le traghetto, une embarcation pouvant accueillir jusqu’à quatorze personnes et permettant de traverser le Grand Canal.

Qui dit canaux dit ponts. La ville en compte plus de 350, parmi lesquels le célèbre pont des Soupirs et le pont du Rialto. Restez dans le quartier vivant du Rialto justement, et profitez-en pour goûter au fritto misto (des calamars, des crevettes, des anchois frits) dans l’un des bars typiques appelés les bacari.

Plus tard, amusez-vous à courser les indéracinables pigeons de la place Saint-Marc, visitez la Basilica di San Marco, et le magnifique Palais des Doges, au style gothique.

Le Pont du Rialto

Le Pont du Rialto

Petit plus si vous voyagez en hiver, les touristes seront un peu moins nombreux et vous pourrez aller vous réchauffer au Fenice, cet impressionnant théâtre rococo. Son histoire est pleine de péripéties et l’acoustique y est de très bonne qualité.

Le lendemain, lorsqu’il sera temps de quitter la Sérénissime, dirigez-vous vers la gare Venezia Santa Lucia. Sans correspondance, il faudra compter 2h05 pour rejoindre Florence, avec un train Italo. Si vous voyagez en Club Executive, vous aurez accès à un service traiteur dédié et vous pourrez regarder un film sur un écran personnel. La classe !

Jour 2/ Florence 

Le centre historique de la capitale de la Toscane est inscrit au patrimoine mondial de l’UNESO et son héritage culturel et artistique est plus que foisonnant. Autant dire que vous aurez de quoi faire en 24 heures.

Commencez par la Piazza della Signoria. C’est la place la plus importante de la ville et ses statues grandioses, sa fontaine de Neptune en marbre et le Palazzo Vecchio, en font un véritable musée à ciel ouvert.

Ensuite, direction le quartier du Duomo, où vous aurez l’occasion de visiter la cathédrale Santa Maria del Fiore, le majestueux Baptistère de Saint-Jean de Florence et de manger dans une bonne trattoria. Vous pourrez notamment tester les crostini di fegatini, un apéritif toscan au foie de volaille, ou l’entrecôte alla fiorentina.

Vue sur la ville et le dôme de la cathédrale Santa Maria del Fiore

Vue sur la ville et le dôme de la cathédrale Santa Maria del Fiore

Passez le début de l’après-midi dans la Galerie des Offices, considérée comme l’un des plus beaux musées du monde par National Geographic. Vous pénétrerez dans l’univers des maîtres italiens : Léonard de Vinci, Botticelli, Caravage ou encore Raphaël.

Enfin, ne passez pas à côté du magnifique Ponte Vecchio et finissez la journée au Giardino Bardini, un jardin à l’italienne s’étendant sur quatre hectares et surplombant la ville.

Le Ponte Vecchio

Le Ponte Vecchio

Après une nuit sur place, retour à la gare Firenze Santa Maria Novella et direction la Ville Éternelle ; vous y serez en 1h32 seulement, avec Italo. Pile le temps nécessaire pour vous installer dans un siège en cuir douillet, en Prima ou en Club Executive, et de feuilleter la presse et les magazines locaux. Faites les curieux : que lisent les Italiens ?

Jours 3 et 4/ Rome

Une à deux vies seraient nécessaires pour connaître tous les trésors de la capitale italienne. Voici déjà quelques pistes pour se familiariser avec Rome comme il se doit.

La fontaine de Trévi, en plein jour. On croirait presque que c’est calme. C’est louche.

La fontaine de Trévi, en plein jour. On croirait presque que c’est calme. C’est louche.

Si vous devez vous lever tôt au moins une fois, ce sera pour vous rendre au Vatican dès l’ouverture, et mettre les pieds dans les magistrales basiliques Saint-Pierre et chapelle Sixtine.

Foulez le sol du Panthéon, vestige remarquable de la Rome antique, puis mettez-vous dans la peau d’un gladiateur au Colisée. Le billet d’entrée pour le grand amphithéâtre vous permettra d’arpenter également les imposantes ruines du Forum Romain et de grimper en haut du Mont Palatin.

Le Colisée, habilement caché derrière des pins.

Le Colisée, habilement caché derrière des pins.

Prenez le temps de déambuler sur les différentes places de la ville. La piazza Navona est la plus grande d’entre elles, mais il y a aussi la place d’Espagne et la majestueuse place du Capitole. Pour vous restaurer, sortir et boire un verre ou un bon café, choisissez le quartier Trastevere.

Rue du quartier Trastevere. Le linge étendu en arrière-plan appartient à une personne qui porte surtout du blanc.

Rue du quartier Trastevere. Le linge étendu en arrière-plan appartient à une personne qui porte surtout du blanc.

Durant votre séjour, vous devrez forcément vous frotter aux autres touristes ébahis devant la fameuse fontaine de Trévi, immortalisée par Fellini dans la Dolce Vita. Ce sera le moment d’écouler votre petite monnaie : il paraît qu’une pièce jetée dans le point d’eau vous assure de revenir à Rome un jour.

Enfin, quelle que soit la saison, le parc de la Villa Borghèse, invite à la promenade. Outre un jardin botanique, des statues et de nombreuses fontaines, il abrite trois musées, dont la galerie Borghèse.

Ainsi s’achèvera votre virée au pays de l’amour et du parmesan.

Pour en savoir plus sur les services proposés par Italo et réserver vos billets, rendez-vous ici.


Aucun commentaire Ajoutez votre commentaire

Requis

Requis (caché)

Facebook

Twitter