Blog — Trains

Thalys et TGV Lyria repensent leurs gammes tarifaires

par Margaux Souvignet, le 13 novembre 2017 | 2 commentaires

photograph of swiss railway going along Leman lake.

La grille tarifaire TGV Lyria change mais la vue reste la même. Heureusement.


Après SNCF l’année dernière, c’est au tour de Thalys et TGV Lyria de faire évoluer leurs gammes tarifaires, qui rentreront en pratique à partir du 10 décembre.

Pour faire court, Thalys et TGV Lyria proposent désormais trois classes de service au lieu de deux. Les deux compagnies ajustent également les conditions de flexibilité des billets, mais pour la bonne cause : proposer plus de petits prix sur l’ensemble de leurs destinations. Révisons ensemble nos gammes (sans les arpèges).

Parlons peu, parlons prix

Comme d’habitude, entre flexibilité et prix le plus bas, il faut choisir. Et la tendance de privilégier le prix sur la souplesse des conditions d’après-vente semble s’affirmer.

Plus de petits prix

Bonne nouvelle : comme l’ont annoncé les deux transporteurs, les prix baissent. Nous avons épluché les grilles tarifaires pour que vous n’ayez pas à le faire, et les résultats positifs sont bel et bien présents.

Thalys communique sur 30 % de petits prix dans sa gamme tarifaire, et augmente cette part de 5 %, en comparaison à ce qu’elle proposait auparavant. Cela implique un plus grand nombre de billets au tarif Standard mini, équivalent du Prem’s SNCF, qui permet de faire un Paris – Bruxelles dès 29 € et un Paris – Cologne ou Paris – Amsterdam dès 35 €.

Lowest prices on all classes for Thalys trains.

Chez TGV Lyria, c’est sensiblement la même chose. Les billets Paris – Genève en Standard sans flexibilité sont disponibles à partir de 29 €. Les mêmes billets en flexibilité partielle (Semi-Flex auparavant) débutent à 34 €, contre 54 € auparavant.

Lowest prices on all new classes on Lyria trains.

Des tarifs et options modulables

Là encore, on voit une vraie volonté de mieux remplir les trains. Thalys et TGV Lyria s’inspirent d’une gamme déjà éprouvée par Eurostar, avec trois classes de confort, qui comportent en fait deux niveaux de première classe :

  • Une première classe accessible : appelée Comfort (Thalys) ou Standard 1ère (TGV Lyria), elle offre le confort de la première classe avec les services de la seconde.
  • Une première dans la première : Premium (Thalys) ou Business 1ère (TGV Lyria) se basent sur la première classe existante avant la nouvelle gamme, et proposent un confort de 1ère accompagnée de services additionnels, déjà présents ou nouveaux, qui justifient son prix.

Pour réserver les classes Premium ou Business 1ère sur Trainline, il vous suffit de passer le curseur tarifaire sur « Pro » ou « Flex », selon que vous réserviez depuis le site ou l’application.

La classe en plus

La première classe intermédiaire dite « Standard 1ère » ou « Comfort » ressemble à s’y méprendre à la première classe française que l’on retrouve sur les TGV : pas de services sur mesure, mais un confort légèrement supérieur à la seconde, avec des sièges plus larges, plus de place pour les jambes, ou plus de prises électriques, à raison d’une par personne.

Côté prix, les billets de première restent équivalents en tarifs flexibles, et baissent en tarif semi-flexibles. Sur Thalys par exemple, la classe Comfort est bien plus accessible qu’auparavant, avec une baisse des prix de 15 % sur un billet semi-flexible, réservé en avance.

De l’autre côté de la balance

On ne peut pas tout avoir : la contrepartie de proposer plus de petits prix doit donc être contrebalancée ailleurs.
Les billets les moins chers restent bien entendu ni échangeables ni remboursables. On remarque également une augmentation des frais d’échange et de remboursement. Chez TGV Lyria par exemple, ces frais pour des billets en flexibilité partielle augmentent de 10 €.

Enfin, on remarque la disparition de quelques services. Mauvaise nouvelle pour les cyclistes du TGV Lyria, l’espace auparavant dédié aux vélos est supprimé. Les voyageurs doivent donc forcément transporter leur vélo dans une housse, et le placer dans une zone dédiée aux bagages.

Des billets quasi sur mesure

Finalement, le but derrière toute cette tambouille est de permettre aux passagers de choisir le billet qui convient le mieux à leurs besoins, que ce soit le prix, le confort ou la flexibilité.
Ainsi, les passagers qui réservent en étant sûrs (ou presque) de voyager, pourront opter pour un tarif semi-flexible, pour pouvoir bénéficier d’une première moins chère qu’une seconde en tarif flexible.

La règle d’or du ferroviaire reste néanmoins d’autant plus vraie : réserver à l’avance, même au tarif semi-flexible, permet toujours de payer moins cher votre billet.

Les billets de Noël SNCF en vente le 12 octobre

par Margaux Souvignet, le 5 octobre 2017 | 8 commentaires

Illustration of a christmas tree and a train in the background.

Ouvertures des ventes d’hiver, et bonne année grand-mère.

Ah, octobre. L’été est à peine terminé que Noël et ses senteurs épicées nous enivrent déjà. Il semblerait que la SNCF joue avec les grandes surfaces et magasins de jouets, à qui sera le plus en avance pour préparer les fêtes de fin d’année. Et ça marche, car chaque année, les billets de train pour les vacances de Noël sont mis en vente avant même que les citrouilles d’Halloween soient creusées.

Mieux que le 25 décembre : le 12 octobre

Mi-octobre rime traditionnellement avec la mise en vente des billets pour les fêtes de fin d’année (en tout cas, pour la SNCF). Chaque année, tous ces billets sont mis en vente un seul et même jour : cette année, c’est le jeudi 12 octobre que le Graal sera disponible, pour des voyages du 10 décembre 2017 au 12 janvier 2018. Comme d’habitude, il faudra vous lever tôt si vous souhaitez obtenir les billets les moins chers, puisque ceux-ci partent généralement comme des petits pains.

Nous vous conseillons de mettre plusieurs réveils pour être sûr de mettre la main sur le sésame qui vous emmènera vers les immuables excès culinaires de fin décembre. Nous pensons tout de même à vous, et pour que vous ne vous retrouviez pas fort dépourvus face aux trains complets, voilà un rappel que vous pouvez ajouter à votre calendrier en deux temps trois mouvements.

Plus de 2000 billets remboursés jusqu’au 5 novembre

gfrh_crm_fr_1200x600
Serez-vous verni en voyant votre billet de Noël vous être offert ? Nous nous sommes mis au train de la SNCF niveau calendrier et nous nous faisons père Noël à la place du père Noël : nos lutins ont bricolé notre application pour l’occasion, et nous tirons au sort jusqu’au 5 novembre des milliers de billets achetés sur notre application, que nous remboursons intégralement.

Pour participer, rien de plus simple :

  1. Ouvrez notre application, ou téléchargez-là si vous ne l’avez pas encore fait : elle est disponible sur Android ou iOS.
  2. Réservez votre billet depuis l’application, comme vous le feriez d’habitude.
  3. Attendez le lundi suivant en espérant très fort que votre billet vous soit remboursé.

Si votre billet est tiré au sort, nous vous enverrons un e-mail, et le remboursement arrivera sur votre compte après avoir voyagé. Certains billets ne sont malheureusement pas éligibles, nous vous conseillons donc de consulter les conditions de l’offre ici-même avant d’acheter. À l’heure où nous écrivons ces lignes, 1138 heureux détenteurs de billets gagnants ont déjà été tirés au sort lors de notre premier tirage. Il en reste 5, soit largement assez pour que vous ayez vous aussi une raison de danser.

Vous pouvez également regarder la vidéo de la campagne. Un conseil : c’est encore mieux avec le son. Cependant, nous ne saurions être tenus responsables si cette petite musique vous trotte dans la tête quelques jours.

Les billets OUIGO toujours disponibles

Les billets OUIGO pour voyager entre le 10 décembre et le 6 juillet 2018 sont déjà en vente depuis le 3 octobre. À part le fait que vous pouvez déjà prévoir vos vacances d’été dans le Sud ou sur la côte atlantique, la grosse nouveauté de cette année est que certains OUIGO partent désormais de Paris Montparnasse. Une bonne nouvelle pour gagner quelques précieuses minutes sur votre voyage si vous partez de Paris intramuros.

Sinon, rien ne change pour les bolides roses et bleus : les adultes peuvent toujours voyager à partir de 10 euros et les enfants à partir de 5 euros. Mais bien sûr, il faut se dépêcher pour les obtenir à ce prix-là. On se demande d’ailleurs bien ce que vous faites encore là. Vous devriez déjà être en train de les réserver.

Le temps réel embarque sur notre application mobile

par Margaux Souvignet, le 12 juillet 2017 | 14 commentaires

newsletter_real_time_1200x630_woman

Nous défions définitivement les aléas du direct sur notre application mobile (Android et iOS). Pile à l’heure pour votre départ en vacances, nous vous livrons les informations en temps réel directement au creux de votre main.

Faisons ensemble le tour du propriétaire pour découvrir cette nouvelle fonctionnalité, que vous avez déjà peut-être expérimentée sur les rails.

À l’heure du direct sur votre mobile

Jusqu’à présent, vous appreniez la voie de départ et les éventuels retards ou suppressions par la voix familière de Simone à votre arrivée en gare. Vous tendiez probablement l’oreille, essayant de distinguer si la voie mentionnée était B ou D, tout en pestant contre le bruyant groupe de pré-adolescents partant en colonie de vacances, dont l’excitation palpable couvrait l’intelligibilité des annonces.

Le temps réel vous rend serein face au train

Certains d’entre vous allaient jusqu’à chercher la cause du retard sur Twitter, en épluchant les #LT d’attente en gare. Pour les plus informés d’entre vous, vous ouvriez l’application SNCF, notamment si vous aviez acheté vos billets chez nous avec votre carte voyageur.

Mais en cette veille de départ en vacances, souvent synonyme d’agitation et de stress, vous n’aurez plus besoin d’ouvrir deux applications, ni de faire de la gymnastique auditive en gare, ni de plisser les yeux pour voir le numéro de voie sur l’affichage. Il vous suffit d’ouvrir notre application pour avoir toutes ces informations en un clin d’œil. Nous sommes par ailleurs les seuls en France à proposer à la fois à la réservation l’intégralité des trajets SNCF en France ainsi que leur suivi en temps réel. Prem’s !

Premier sur l’info

Screenshot of Realtime information on the Search screen.

4 minutes, pile le temps de prendre un café.


Nous avons intégré les informations à toutes les étapes de la réservation. Vous retrouvez donc la voie, les horaires mis à jour en temps réel et la mention des trains supprimés sur l’écran de votre billet bien entendu. Nous avons aussi songé aux adeptes des réservations de dernière minute, en indiquant ces informations sur l’écran de recherche et depuis les options de placement.

Les horaires corrigés s’affichent donc en rouge, juste au-dessous des horaires prévus, directement dans l’application. Vous obtenez également votre temps de correspondance mis à jour en cas de changement de train. Vous savez donc à quel moment vous rapprocher du contrôleur si la correspondance s’avère finalement trop juste à cause du retard.

Un nouvel écran fait aussi son entrée sur notre application : vous pouvez désormais voir l’avancée de votre trajet, là aussi mis à jour en direct, ainsi que les différents arrêts. Vous connaitrez les heures exactes d’arrivée et de départ de chaque arrêt et pourrez prévenir vos proches qui vous attendent à la gare en cas de retard.

Screenshot of the Journey Tracker screen in both apps.

Prochain arrêt : Vitrolles Aéroport Marseille Provence.

La SNCF en avance sur son temps

Pour le moment, la SNCF est le seul transporteur qui nous propose ses données de trafic en temps réel. Nous faisons remonter les infos des trains SNCF en direct dans l’application, dès que nous les recevons, sur tous les trajets en TGV, TER et Intercités.

Nous proposons également le temps réel sur les trains Thalys et Eurostar, mais uniquement au départ de la France. Nous espérons très fort pouvoir vous le proposer bientôt depuis toutes les gares de l’autre côté de nos frontières, que vous partiez de Belgique, des Pays-Bas ou d’Angleterre.

Et sous le capot ?

Les plus perspicaces d’entre vous ont vu que nous avons intégré les informations en direct en deux temps : les retards et annulations sont arrivés lors d’une première mise à jour de notre application début juin. Notre dernière version Android et iOS, toute fraîche, vous propose également d’accéder à l’écran de suivi de votre trajet.

Dans nos coulisses, l’intégration du temps réel sur nos applications était plus compliquée qu’un simple raccordement de cable : chez SNCF, les retards et les suppressions des trains se trouvent sur deux API différentes. Il a donc fallu orchestrer notre API, qui propose les horaires et les tarifs, avec les deux API de la SNCF pour le temps réel, afin que toutes les informations se trouvent à un seul et même endroit, sans cahin caha. En somme, nos ingénieurs ont dû faire un tour de passe-passe dans nos connexions pour faire coïncider les horaires prévus aux horaires mis à jour en direct et aux suppressions. Vous n’y voyez que du feu, et tout remonte au même endroit, chaque retard à sa place.

Screenshot of ticket details screen.

Votre billet, en temps réel.

Quoi de neuf sur Android ?

Si vous utilisez notre application Android, vous êtes déjà familier des notifications de retard envoyées sur votre mobile. Vous lisez donc sûrement les lignes précédentes d’un œil circonspect, en vous demandant pourquoi nous faisons un tel pataquès pour ce temps réel. Rassurez-vous, nous n’allons pas tenter de vous faire croire qu’Apple a breveté les retards.

Comme nous avons changé notre façon de nous connecter à ces informations fournies par la SNCF, le fonctionnement du retard dans notre arrière-boutique Android n’est plus tout à fait le même. Vous recevez donc toujours ces notifications, mais elles proviennent d’une source différente. Avec en prime, ces informations directement dans l’application, vous êtes parés à toute éventualité.

Crash test

Tout direct connaît ses dérapages et ses ratés. Malheureusement, nous ne les contrôlons pas forcément, et ce sont bien là les limites du direct. Les infos que nous poussons sur le temps réel nous sont envoyées par la SNCF, mais il arrive cependant que ces données ne soient pas à jour, ou qu’elles n’arrivent même jamais à nous. Aussi, comme nous l’apprend un ancestral proverbe chinois, mieux vaut vérifier son numéro de voie deux fois plutôt que de rester sur le (mauvais) quai.

Les billets autrichiens WESTbahn sont sur Trainline

par Margaux Souvignet, le 10 mai 2017 | Ajoutez votre commentaire

westbahn_social

Nous sommes très heureux de vous annoncer que nous vendons désormais les billets du transporteur privé autrichien WESTbahn. Ce nouveau partenariat représente une pierre de plus à notre ambition de proposer les billets de tous les transporteurs européens en un seul et même endroit, pour faciliter les voyages en train à travers l’Europe.

À partir d’aujourd’hui, vous pouvez donc réserver vos billets WESTbahn chez nous. Mais avant que vous vous ruiez sur un Vienne – Salzbourg, laissez-nous vous présenter notre nouveau partenaire.

Un train Express entre deux métropoles autrichiennes : Vienne et Salzbourg

with the WESTbahn to Salzburg

Le joli bourg de Salzbourg

WESTbahn assure depuis 2011 la connexion entre la capitale de l’Autriche, Vienne, soi-disant berceau des viennoiseries (encore que ce titre soit largement disputé) avec la ville de naissance de Mozart, jeune compositeur prodige dont le dernier album a été très remarqué par les Inrocks. La compagnie ferroviaire WESTbahn tire son nom de la ligne ferroviaire qu’elle emprunte, qui est en service depuis 1860, à l’époque où le train à vapeur parcourait un Vienne – Salzbourg en la bagatelle de neuf heures. Estimons-nous donc heureux que le trajet ne dure que deux heures et demie de nos jours.

Monter à bord d’un train WESTbahn est le meilleur moyen de découvrir les merveilles autrichiennes. La ligne part de Vienne, une des places fortes culturelles en Europe, avec son Museumsquartier, ou encore le charme baroque de son palais du Belvédère, pour n’en citer que deux. La capitale autrichienne est également l’endroit rêvé pour recharger ses batteries alimentaires, avec un incontournable Schnitzel et un bon vieux Strudel. Après cela, il ne vous reste qu’à sauter à bord d’un train WESTbahn à l’heure de la digestion.

Comme un billet WESTbahn vous autorise à monter et descendre du train autant de fois que vous le souhaitez entre votre ville de départ et d’arrivée, nous vous recommandons chaudement de faire une halte à Linz. Descendez du train et dégourdissez-vous les jambes le long du beau danube bleu – la valse est optionnelle – et admirez la fresque street art de ROA aux alentours du port. Si vous êtes plutôt tenté par la plage, sachez que oui, vous pouvez profiter d’une étendue de sable autrichienne à Linz, au Sandburg. Mais ici, vous ne trouverez pas de chouchous ou de beignets pour vous sustenter mais plutôt une bien-nommée Linzer torte. Cette tarte tressée est, comme son nom l’indique, une spécialité de Linz, et serait selon la rumeur l’une des douceurs les plus anciennes au monde.

Remontez enfin dans le train pour le reste du voyage, jusqu’à Salzbourg, où vous pourrez marcher dans les pas du jeune Mozart, au cœur de la vieille ville désormais classée au patrimoine mondial de l’UNESCO. Si vous avez encore faim, n’hésitez pas à prendre une cuillère ou deux d’un Salzburger Nockerln, fameux soufflé qui vaut le détour et les calories.

Allégorie : vacances autrichiennes (les perruques ne sont pas contractuelles).

Allégorie : vacances autrichiennes (les perruques ne sont pas contractuelles).

Billets bon marché et conditions clémentes

Pour le même trajet, le tarif standard des billets WESTbahn est jusqu’à 50% moins cher que ceux de la compagnie nationale ÖBB. Les prix des billets sont fixes, et contrairement à la majorité des transporteurs, ne changent pas que vous réserviez en avance ou non. Autrement dit, WESTbahn ne pratique pas le Yield Management sur ses billets. Pratique si vous souhaitez partir sur un coup de tête pour l’une des destinations desservies par la ligne :

Vienne à Salzbourg : tarif standard 26,50 € ; tarif WESTbahn Plus 46,40 €.
Salzbourg à Vienne : tarif standard 26,50 € ; tarif WESTbahn Plus 46,40 €.
Vienne à Linz : tarif standard 19,60 € ; tarif WESTbahn Plus 39,50 €.
Linz à Vienne : tarif standard 19,60 € ; tarif WESTbahn Plus 39,50 €.
Linz à Salzbourg : tarif standard 13,40 € ; tarif WESTbahn Plus 27,30 €.
Salzbourg à Linz : tarif standard 13,40 € ; tarif WESTbahn Plus 27,30 €.

Le tarif WESTbahn Plus vous permet d’avoir un siège supplémentaire à côté de vous, plus de place pour vos jambes, un service de restauration à la place (au cas où vous auriez encore faim malgré tous les délicieux desserts autrichiens sus-mentionnés) et un journal de votre choix, parfait pour raviver vos connaissances linguistiques en allemand autrichien.

Qu’en est-il des enfants ?
Vos bambins âgés de 6 ans ou moins peuvent voyager gratuitement, sans billet. Ils doivent être bien entendu accompagnés, WESTbahn n’offre pas de service d’accompagnement pour les enfants.

Les plus grands, entre 6 et 14 ans révolus, peuvent voyager avec un adulte détenteur d’un billet valable pour 1 € supplémentaire, peu importe la distance. Un adulte peut accompagner jusqu’à 4 enfants.

Les billets flexibles
Si vous n’êtes pas un as de l’organisation ou si vous aimez garder un calendrier flexible, les billets WESTbahn achetés en ligne sont valables une année entière (!), et vous permettent bien sûr de vous arrêter autant que vous voulez en route.

Si vous réservez chez nous, vous pouvez aussi bénéficier d’un tarif spécial WESTbahn qui sent bon le printemps, le tarif WESTspartage Frühling, valable jusqu’au 29 juin.

Des bolides bleus blancs verts

westbahn-922-wien-westbahnhof-709084

Un train duplex WESTbahn en pleine action.

Les trains duplex de WESTbahn sont plutôt bien équipés. Le pendant autrichien du wagon-bar s’appelle WESTcafé, est doté d’un distributeur de boissons, et d’un fumoir avec climatisation et filtre à fumée, fermé pour ne pas déranger les non-fumeurs. Des espaces vélos sont également aménagés : vous pouvez obtenir une place vélo pour 5 € si vous réservez en ligne, et pour 10 € à bord.

Bien en phase avec son époque, WESTbahn propose du WiFi gratuit sur tous ses trains. Vous n’avez donc plus d’excuse pour ne pas répondre à ce mail de votre grand-mère vous demandant des photos de votre voyage. Pendant que vous y êtes, n’hésitez pas à nous envoyer également ces photos sur Twitter, nous adorons les photos de train. Les trains WESTbahn peuvent aller jusqu’à 200 km/h : moins rapides que nos chers TGV, ils vous laissent admirer le paysage autrichien qui se détache du majestueux fond alpin.

Vers l’Autriche et au-delà

westbahn_map_fr

Grâce à une coopération entre WESTbahn et Meridian, un transporteur régional de Bavière en Allemagne, il existe 15 liaisons quotidiennes entre Vienne et Munich. Il vous suffit de descendre de votre train WESTbahn en gare de Salzbourg et de prendre le train Meridian qui se trouve de l’autre côté du quai, et celui-ci vous emmènera jusqu’à Munich. Le trajet Salzbourg – Munich (via Rosenheim) dure jusqu’à deux heures. Si vous vous la jouez fine, vous pourrez, en l’espace de quatre heures et demie, déguster un chocolat viennois dans la ville éponyme puis de savourer une fière chope de bière fraîche à Munich.

Une fois à Munich, vous aurez l’embarras du choix si vous souhaitez continuer votre voyage, que ce soit vers Berlin ou Zurich. Depuis cette dernière, vous pourrez également choisir de monter à bord d’un train Trenitalia en direction de Milan. Enfin, si vous descendez à Rosenheim, l’étendue des possibles s’offre à vous grâce à la Deutsche Bahn et ses trains qui vous emmèneront à travers les deux Tyrols (autrichiens et italiens) d’abord à Innsbruck, puis à Bolzano, avant d’arriver à Vérone puis Venise. Attention tout de même au yodel, c’est contagieux.

Gute Reise!

Le 15 mars, réservez vos billets pour vos vacances dans l’ouest

par Margaux Souvignet, le 13 mars 2017 | Ajoutez votre commentaire

A map of destinations in the West of France.

Que vous soyez cannelés ou plutôt far breton, vous serez ravis d’apprendre que les billets pour vos prochaines vacances d’été dans l’ouest de la France seront mis en vente mercredi 15 mars. Mettez un rappel dans votre calendrier, et tenez-vous prêts jeudi prochain, votre tasse de café encore fumante à la main : les prix les plus avantageux risquent de partir très vite. Voyez cela comme une préparation à votre recherche de la meilleure place pour votre serviette cet été sur la plage.

L’air du large

Railway inside the sea, for boats. Pink granite coast, Brittany, France

Des rails pour bateau, mais des rails quand même.

La SNCF a décidé que les embruns marins s’immisceront dans votre routine le mercredi 15 mars prochain, en ouvrant les ventes pour les destinations TGV de la Bretagne et de la côte Atlantique.

Voilà la liste des destinations TGV disponibles à la vente mercredi :

Vers la Bretagne : Le Mans, Laval, Vitré, Rennes, Dol-de-Bretagne, St-Malo, Lamballe, St-Brieuc, Guingamp, Plouaret-Trégor, Lannion, Morlaix, Landermeau, Brest, Redon, Vannes, Auray, Lorient, Quimperlé, Rosporden, Quimper.

Vers la côte Atlantique : Vendôme-Villiers-sur-Loir TGV, Saint-Pierre-des-Corps, Tours, Saumur, Angers, Sablé-sur-Sarthe, Ancenis, Nantes, Savenay, Saint-Nazaire, Pornichet, La Baule-Escoublac, Le Pouliguen, Le Croisic, La Roche-sur-Yon, Les Sables d’Olonne, Châtellerault, Futuroscope, Poitiers, St-Maixent-l’École, Niort, Surgères, La Rochelle.

Vers Bordeaux et le Sud-Ouest
 : Ruffec, Angoulême, Libourne, Bordeaux, Facture, La Teste, Arcachon, Morcenx, Dax, Bayonne, Biarritz, Saint-Jean-de-Luz, Hendaye, Irun, Agen, Montauban, Toulouse.

Cabotin cabotage

Partir depuis Paris n’est en rien une obligation, encore heureux. Les départs permettront le cabotage ; en d’autres mots, vous pourrez voyager en TGV entre les gares citées ci-dessus.

Le littoral à grande vitesse

Photo of a TGV bordering the sea in the South of France.

Voilà un TGV qui sent bon l’été.

Si vous trouviez que le trajet vers votre bain de soleil était trop long, vous serez servi. Les deux nouvelles lignes à grande vitesse Bretagne – Pays de la Loire (Paris vers Rennes) et Océane (Paris vers Bordeaux) seront mises en service le 2 juillet. Les temps de parcours seront raccourcis, parfois de plus d’une heure pour certaines destinations :

Là encore, les avantages de la vitesse ne sont pas un privilège parisien. Les Lillois en goguette à Bordeaux (ou les Bordelais de passage à Lille) gagneront ainsi 47 minutes, et ne passeront plus que 4 h 36 dans le TGV. Bordeaux – Angoulême ne vous prendra plus que 36 minutes, un sacré gain de temps par rapport au temps de trajet actuel qui oscille entre 53 minutes et 1 heure.

La France à 10 € en OUIGO

Seulement 10 € pour entendre la douce rengaine « Chouchous, beignets… », c’est plus que donné. Les billets OUIGO sont également disponibles à la vente mercredi 15 mars. Les destinations habituelles desservies par OUIGO sont concernées : Nantes, Rennes, Tourcoing, Lyon, Marseille et Montpellier. Cette année, OUIGO a ajouté deux nouvelles destinations à son offre : Bordeaux et Strasbourg.

Et pour ceux qui feront le trajet vers Bordeaux ou vers Rennes avec OUIGO, vous gagnerez également du temps avec les lignes à grande vitesse flambant neuves.

Et le reste de la France

Selon où vous passerez vos vacances, vous êtes en retard ou en avance. Les TGV vers la région Provence-Alpes-Côte d’Azur sont déjà en vente depuis le 2 février, mais il n’est pas trop tard pour acheter vos billets.
Pour toutes les autres destinations en France, il faudra encore faire preuve d’un peu de patience, mais cela devrait arriver sous peu.

TGVmax, le train illimité pour les 16 – 27 ans

par Margaux Souvignet, le 24 janvier 2017 | 22 commentaires

Photography of a train in a nice sunny mountain scenary.

Les photos de cet article vont vous donner envie de voyager avec TGVmax – Crédits : Enzo Jiang / Flickr

TGVmax, l’abonnement de train illimité de la SNCF pour les 16 – 27 ans, est enfin disponible. Une fois votre abonnement souscrit, vous pouvez l’utiliser sur notre site et nos applications iOS et Android et voyager sans aucuns frais supplémentaires. Lancé en grande pompe le 25 janvier, après plusieurs jours de rumeurs, l’abonnement TGVmax promet de belles escapades aux chanceux qui peuvent profiter du train illimité.

Retour sur l’histoire

Le 10 janvier dernier, Le Parisien publiait un article évoquant une offre inédite lancée par la SNCF au doux nom d’Happy Card. En bref, il y était question de train illimité, pour les jeunes de 16 à 27 ans. Le nom Happy Card fleurait la bonne humeur et l’insouciance, car le train illimité, ça rend heureux, bien entendu. L’article mentionnait du vrai mais aussi pas mal de faux. Les rumeurs ont fusé, la SNCF n’a confirmé que la date du 25 janvier, et l’info a été reprise un peu partout dans la presse.

Enfin, vint la date fatidique du 25 janvier : le dévoilement d’Happy Card une bonne fois pour toutes, sous le nom TGVmax. Le vrai nom de la liberté, comme le chantait Hervé Cristiani.

Ce qu’il se passe dans nos têtes quand on entend TGVmax.

Nous sommes très heureux de vous présenter cette offre sur laquelle nous avons travaillé d’arrache-pied pour pouvoir vous la proposer à temps. Nous tenions également à vous éclairer sur le vrai du faux, après avoir lu plusieurs énormités ça et là.

TGVmax, en quelques chiffres

TGVmax est un abonnement SNCF destiné aux voyageurs de 16 à 27 ans. Pour 1 € le premier mois (si vous vous abonnez avant le 28 février), puis 79 € par mois, vous pouvez voyager à volonté en TGV et Intercités à réservation obligatoire. Une fois l’abonnement payé, vous pourrez obtenir des billets pour ces trains pour 0 €. Oui, vous avez bien lu. Zéro. Euro. Soit exactement pareil que si vous ne preniez pas le train.

Pour qui ?

Comme la Carte Jeune, l’abonnement TGVmax est destiné aux 16 – 27 ans. Si vous avez bientôt 28 ans, ce n’est tout de même pas une raison de vous priver : votre abonnement TGVmax sera résilié automatiquement et sans frais le mois de votre anniversaire.

Photo of a landscape taken from a high-speed TGV train

Un aperçu de vos week-ends à venir. – Crédits : Wilfried Joh / Flickr

Tarifs et conditions

Malgré ce titre de paragraphe bien sérieux, n’ayez crainte. Nous souhaitons simplement que vous vous y retrouviez dans les conditions de l’offre, et puissiez envisager vous abonner avec toutes les cartes en main. Nous ferons des jeux de mots quand vous les connaîtrez sur le bout des doigts.

Vous pouvez faire votre demande d’abonnement sur ce site. Malgré son apparence, vous êtes bien chez nous.

Pour vous abonner, vous devez préparer un scan de votre carte d’identité (les passeports et cartes de séjour sont aussi acceptés), votre plus belle photo d’identité – on me dit dans l’oreillette que vous avez le droit de sourire, pour faire honneur au nom de code Happy Card. Il faudra également que vous ayez votre RIB sous la main. Une fois ces documents numérisés et à portée de main, rendez-vous donc par ici.

Le prélèvement de 79 € (1 € le premier mois si vous vous abonnez avant le 28 février) se fait automatiquement sur votre compte bancaire. La reconduction est automatique d’un mois sur l’autre. L’engagement de l’abonnement TGVmax est de 12 mois. Cependant, vous pouvez résilier votre abonnement TGVmax en anticipé au bout de 3 mois, avec 15 € de frais, au plus tard une semaine avant la fin de votre échéance mensuelle. Sinon, le mois suivant est facturé.

Au-delà d’un an d’abonnement, les frais de résiliation disparaissent.

Photo of an Intercités train crossing a field of yellow flowers

Les Intercités ne sont pas en reste – Crédits : David Schangel / Flickr

Quand et comment réserver mes billets TGVmax ?

La réservation est obligatoire : l’abonnement TGVmax ne vous permet pas de prendre un train sans billet.
Vous pouvez réserver les trains compris dans l’abonnement TGVmax chez nous, une fois l’abonnement ajouté à votre compte. Les places TGVmax sont définies à l’avance, sur une large sélection de TGV et d’Intercités.

Les réservations TGVmax ouvrent 30 jours avant le départ. Lancez votre recherche sur notre site ou nos applications iOS et Android, en vérifiant que votre abonnement soit bien activé dans votre profil passager : si vous voyez des billets à 0 €, c’est qu’il y a des places au tarif TGVmax.

Seuls les trains TGV et Intercités à réservation obligatoire sont concernés par TGVmax. Il n’est pas possible de réserver des billets TER ou Intercités sans réservation avec cet abonnement.

Si votre trajet comporte une correspondance, même entre 2 trains couverts par l’abonnement TGVmax, vous devez les réserver séparément. Nous vous conseillons donc de prévoir une correspondance assez large.

Vous ne pouvez pas réserver pour plusieurs passagers en même temps, même s’ils ont tous un abonnement TGVmax. Il faudra effectuer des recherches séparément.

Photo of a train crossing the Viaduc d'Agay in south east France.

Bon voyage ! – Crédits : Enzo Jiang / Flickr

Illimité, oui mais

L’illimité a souvent une limite. Ici, elle existe avant tout pour éviter la multiplication des réservations sans que les personnes soient sûres de voyager. L’objectif est de proposer le maximum de places disponibles pour les voyageurs détenteurs de l’abonnement.

Vous pouvez réserver jusqu’à six billets TGVmax en même temps, soit 3 allers-retours, et cela, toujours 1 mois à l’avance seulement. Par ailleurs, si vous décidez de ne pas partir, pensez aux autres abonnés de TGVmax en libérant votre place avant votre départ.

Les billets de Noël bientôt en vente chez SNCF et OUIGO

par Brice Boulesteix, le 28 septembre 2016 | Ajoutez votre commentaire

header-image-christmas

Octobre approche. Contrairement à ce que le mercure pourrait laisser croire, l’été est officiellement terminé. Plusieurs climatologues vont même jusqu’à dire que l’hiver s’installe doucement dans la nuit. Étrange paradoxe, car hier encore nous nous promenions dans les parcs, au bord de l’eau ou sur un vélo. Puisque l’hiver arrive, les billets pour les fêtes de fin d’année vont bientôt pointer le bout de leur nez eux aussi, alors autant en profiter pour rentrer vous mettre au chaud à moindre frais.

Voici les dates à ne pas rater :

Ouverture des ventes OUIGO le 4 octobre

Qu’est-ce qui est rose et bleu et qui va très vite ? Un arrière du Stade Français dans un bon jour, bien sûr, mais aussi les TGV OUIGO, dont les billets d’hiver vont être mis en vente bientôt. Le mardi 4 octobre, à partir de 7 heures du matin, OUIGO va libérer des billets de TGV pour voyager entre le 13 décembre et le 1 juillet 2017. Les billets seront proposés à partir de 10 € pour les adultes et 5 € pour les enfants. Comme toujours, les billets OUIGO seront disponibles dès le coup d’envoi sur notre site et dans nos applications pour Android et iPhone. Et comme toujours, ce seront les meilleurs prix qui partiront les premiers.

Ouverture des ventes SNCF le 13 octobre

Quand la SNCF mettait des bonnets sur tout ce qui lui passait sous la main.

Quand la SNCF mettait des bonnets sur tout ce qui lui passait sous la main.

Comme chaque année, à l’occasion du deuxième jeudi du mois d’octobre, des centaines de milliers de Français vont se lever aux aurores pour soutenir la fondation SNCF. Que vous soyez insomniaque, très matinal, ou juste en quête d’un petit déficit de sommeil, n’oubliez pas de mettre votre réveil à 5 h 45 le jeudi 13 octobre. Avec un peu de chance et beaucoup de café, vous parviendrez peut-être à mettre la main sur des billets Prem’s pour Noël. Car le 13 octobre, à 6 heures du matin pétantes, la SNCF mettra en vente ses billets TGV et Intercités pour voyager entre le 11 décembre et le 2 février 2017.

Là encore, les billets à prix cassés appartiendront à celles et ceux qui se lèveront tôt, nous vous conseillons donc de braver la fatigue pour vous lever à l’heure des braves et attraper quelques billets Prem’s, que ce soit sur notre site ou dans nos applications. Pour que vous ne ratiez rien de cette belle opportunité, voici la liste des fournitures dont vous pourriez avoir besoin :

  • Réveil
  • Réveil de secours
  • Croissants
  • Téléphone
  • Masque à oxygène
  • Wifi
  • Carte bancaire

Rappel Facebook

Pour les têtes en l’air qui oublient facilement les rendez-vous importants, nous avons créé un événement Facebook. Vous ne pourrez pas dire que nous n’avons pas fait d’efforts pour vous prévenir.

Billets SNCF pour les vacances de février 2017

Pour voyager durant les vacances d’hiver, c’est-à-dire après le 2 février 2017, il faudra attendre le 4 novembre, date à laquelle la SNCF mettra en vente ses billets enneigés.

À bientôt dans le traîneau.

Facebook

Twitter