Retour sur l’année 2016

par Margaux Souvignet, le 3 janvier 2017 | 12 commentaires

Illustration of a train coming out of a tunnel representing the 2016 year.

Depuis 3 ans, nous revenons sur l’année précédente en chiffres : 2015, 2014, 2013… Nombre d’utilisateurs, d’employés, de kilomètres parcourus… On vous a tout détaillé. Des spéculateurs ont d’ailleurs monté les scénarios les plus fous.

Cette année, haro sur les chiffres. Non pas qu’ils soient moins significatifs qu’avant. Mais nous avions envie de changer la formule, à l’image de notre année 2016, riche en projets, surprises et nouveautés. Même si, au fond, on reste les mêmes™.

Merci, autant pour votre bienveillance que pour vos commentaires indignés. Ils nous encouragent à continuer, car vous, les vieux de la vieille bêta et les petits nouveaux, portez une attention remarquable à ce que nous faisons.

  • Janvier

    Le paiement grande vitesse
    Nous avons débuté l’année sur les chapeaux de roue : votre paiement lancé à 320 km/h sur nos machines, pour que votre réservation soit toujours plus rapide. On garde vos informations au chaud, et vous pouvez réserver en quelques clics.

  • Février

    Parlons affaires
    Après un lancement en bêta au mois de novembre 2015, nous avons sorti Captain Train for Business en février. Les fonctionnalités sont les mêmes que celles de notre produit grand public, mais adaptées aux besoins des professionnels et des entreprises. Un même mot d’ordre : simplicité.

  • Mars

    Welcome Trainline
    Dans la grande histoire de Captain Train, notre fusion avec Trainline, numéro 1 de la vente de billets de train en ligne de l’autre côté de la Manche, reste un événement majeur. De nouvelles possibilités s’offrent à nous pour vous proposer une vraie expérience de voyage à l’échelle du continent européen.

  • Mai

    Visiteurs bienvenus
    Nous lançons pour de bon un mode visiteur sur notre site web. Dans notre quête de l’expérience client la plus simple possible, la création de compte obligatoire était une sacrée épine. Côté applications mobiles, il faut attendre la fin de l’année 2016 pour pouvoir réserver incognito.

  • Juin

    ¡Vamos!
    Après l’Allemagne et l’Italie, l’Espagne vient s’ajouter en juin à la liste des pays dont nous vendons les billets. Nous ne sommes pas peu fiers de vous proposer également notre site et nos applications en espagnol. Quand nous faisons quelque chose, nous le faisons muy bien.

  • Septembre

    Une menthe à l’eau
    En cette rentrée, nous devenons Trainline, sous un beau vernis vert menthe que vous avez pu apercevoir dans le métro parisien. Pour rassurer nos utilisateurs les plus fidèles, nous les avons conviés dans nos bureaux pour une surprise. Chez vous, un indice.

  • Octobre

    Un temps de chien
    Oui, mais une belle nouvelle pour nos amis à 4 pattes. Nous proposons enfin les billets animaux sur les trajets de la SNCF. Petite anecdote : cette fonctionnalité a sûrement été l’une des plus demandées depuis les débuts de Capitaine Train.

  • Novembre

    Prenez garde à l’ouverture des portes
    En cette fraiche fin d’année, on ouvrait nos portes aux curieux de Startup Assembly. Un certain nombre de viennoiseries furent mangées, et des présentations sur notre machinerie de paiement ou sur l’état d’esprit du service client furent rondement menées.

  • Décembre

    Des frites dans la hotte
    Pour cette fin d’année, nous étions heureux de vous proposer des billets pour des trajets à l’intérieur du Bénélux. À vous le chocolat à volonté, à toute époque de l’année. Pensez à nos Lutins*, ils en raffolent.

Si vous avez lu jusqu’ici, bravo. Voilà une petite info sous le manteau : nous sommes déjà en train de travailler sur de beaux projets pour 2017 et nous vous dirons tout, ici même.

 

* Il ne fallait pas, non vraiment, j’insiste. Leur adresse :
Trainline
Lutins
20 rue Saint-Georges
75009 Paris


12 commentaires

Envie de changer, ou, liberté moindre de diffuser ce genre d’infos :p Ce qui reste dommage dans l’absolu, c’était sympathique de pouvoir constater une fois par an la croissance de la société !

par Manu, le 11 janvier 2017 à 10h53. Répondre #

Merci pour votre commentaire Manu. À vrai dire, nous réfléchissons à vous présenter ces infos sous un autre format.

par Margaux Souvignet, le 11 janvier 2017 à 12h18. Répondre #

merci pour votre ton, à la fois sérieux et léger : j’arrive même à rire vraiment en vous lisant, bravo !

par Marie, le 17 janvier 2017 à 16h57. Répondre #

Merci d’avoir pris le temps de nous écrire ce gentil commentaire Marie.

par Margaux Souvignet, le 17 janvier 2017 à 17h42. Répondre #

c’est beau de voir comment vous évoluez… comme les trains, à vitesse grand V 🙂

par perraud, le 17 janvier 2017 à 17h11. Répondre #

Jolie métaphore, merci ! 🙂

par Margaux Souvignet, le 17 janvier 2017 à 17h45. Répondre #

Je serais curieuse de voir la progression du nombre d’employés depuis mars 2016 (anciennement capItainE train).
Il paraît que c’est l’hémorragie, qu’il y a des échos dans vos (trop) grand locaux parisiens…mais comme par hasard ça vous ne l’affichez plus !

par Astride, le 17 janvier 2017 à 17h18. Répondre #

Il est vrai que quelques uns sont partis, comme beaucoup d’autres sont arrivés pour remplir nos locaux. Après tout, les départs et arrivées font partie de la vie d’une entreprise.

par Margaux Souvignet, le 17 janvier 2017 à 18h09. Répondre #

Bravo pour votre billet et bonne année à toute l’équipe
Et merci aussi aux « pisse vinaigre  » qui vous en veulent encore de votre changement de statut de se calmer coté ragots
Soyons pragmatiques : la qualité de service, excellente n’a pas bougé d’un yota depuis le passage à Trainline : annulation / changement de résa toujours aussi facile, rapide. C’est essentiel pour moi,
Continuez comme ça…

par Jean-Marie, le 20 janvier 2017 à 10h36. Répondre #

Merci pour votre soutien Jean-Marie.

par Margaux Souvignet, le 20 janvier 2017 à 10h57. Répondre #

Bon, mon uniqueregret (…même en mélangeant les lettres 🙂 est l’abandon de Captain Train…! On s’attache…! Sinon, ravi de vos services… Même ma douce a fini par trouver ça plus efficace qu’une attente au guichet… Et la récup des billets aux bornes SNCF est un must dans l’hexagone…

Bref, un sans faute… On attend les surprises de 2017

NB : rue St Georges (mais nettement plus haut, je bossais rue Clauzel), souvenir de la Casa Miguel avec son repas à quelques francs…!

par Urbanbike, le 20 janvier 2017 à 21h38. Répondre #

Merci pour votre fidèle soutien, je partage votre mot avec toute l’équipe. Et nous irons tester la Casa Miguel, pour sûr !

par Margaux Souvignet, le 23 janvier 2017 à 10h36. Répondre #

Ajoutez votre commentaire

Requis

Requis (caché)

Facebook

Twitter